Les produits à son nom

 

Joséphine Baker participe activement à sa propre promotion et lance, peu après son arrivée à Paris, une gamme de produits cosmétiques à son nom : l'huile solaire Bakeroil, le Bakerfix, une gomina en poudre, et enfin le Bakerskin qui remplace le bas de soie.

« Chez les coiffeurs, dans les années 1930, des affiches recommandent la brillantine Bakerfix. Sur l’emballage, il est précisé que le produit " fixe les cheveux sans les graisser ”. On en déduit donc qu’il ne s’agit pas d’une brillantine (celle-ci étant constituée de corps gras et ayant pour but de rendre les cheveux souples et brillants), mais bien plutôt d’une bandoline (cosmétique fixatif des cheveux). Le produit est commercialisé dans un joli pot en verre, agrémenté d’une représentation de l’artiste, cheveux noirs plaqués à l’aide dudit produit. Une frise représentant l’artiste en tenue de music-hall (nue avec une ceinture de bananes stylisée) vient compléter le tableau. Du point de vue de sa composition, il s’agit d’un gel de gomme adragante généreusement parfumé (40 grammes de gomme adragante, 990 grammes d’eau distillée, 10 grammes de glycérine, 3 grammes de soluté de formol, 1,5 grammes d’ionone blanche pure, 1 gramme de zeste de bergamote, 0,20 gramme d’essence d’Ylang Ylang de Madagascar, 0,05 gramme d’essence absolue liquide de jasmin). » [https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/josephine-baker-chanteuse-et-icone-cosmetique-157/]


« Les cheveux goudronnés à la façon de Joséphine »,

La Vie Parisienne, 17 juillet 1926

Au musée, à Stockholm, Suède…

De la brillantine à l'huile bronzante…

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.